Une agence toujours au service des organisations apprenantes

Les clients de l'agence Grain's
Les nouveaux clients de l’agence Grain’s

L’agence Grain’s Créateur de connaissances accompagne les entreprises et les collectivités à devenir des organisations « apprenantes ». Une organisation devient apprenante, dès lors qu’elle développe la capacité d’évoluer en permanence grâce à la participation active de tous les membres dans l’identification et la résolution des problèmes liés au travail. » (Robbins et DeCenzo, 2004, p177). Plus concrètement, l’organisation apprenante utilisera tout évènement ou tout contexte comme des opportunités pour apprendre.

Au cours de l’année 2021, l’agence Grain’s a accompagné les collaborateurs de plusieurs structures, comme l’INRA, l’INRAE, URBA LYON à acquérir des compétences professionnelles sur l’animation de réunions à distance ou hybrides, sur l’animation de classes virtuelles ou de webinaires.

L’objectif pour ces organisations, était de permettre une adaptation au contexte sanitaire et une poursuite de leurs activités, malgré les contraintes liées aux mesures de confinement.

Un accompagnement sur mesure et des formations sur le télétravail

L’agence Grain’s Créateur de connaissances est un organisme de formation spécialisé dans la conduite du changement et dans les usages numériques.

Tout au long de l’année 2021, l’agence a dispensé des formations à destination des formateurs et des formatrices professionnels ou occasionnels sur l’animation de classes virtuelles. Pour l’agence, la classe virtuelle est très souvent perçue comme une formation dite descendante. Or ce format, conçu dans les années 2000, implique une forte individualisation de l’apprentissage réalisé à distance et la construction des connaissances par l’apprenant, de manière semi-autonome.

Nous avons aussi accompagné à la mise en place de séminaires hybrides, notamment avec le SCOT de Grenoble et l’agence de développement touristique d’Ille et Vilaine. Contrairement aux idées reçues, l’hybridation des réunions nécessitent de repenser le temps, de manière très précise. Chaque seconde compte !

Les nouveautés de l’agence en 2021

Enfin, nous avons lancé notre nouvelle rubrique La mallette de l’organisation apprenante, avec de nouveaux outils d’idéation comme la road map, le carnet de raisonnement systémique et le jeu de la roue. Ces outils d’animation et de facilitation sont éco-responsables, fabriqués par notre partenaire La fruitière numérique à Lourmarin.

Notre mission : Développer les compétences cognitives

L’agence Grain’s Créateur de connaissances explore le sujet des compétences cognitives, depuis sa création en travaillant sur le sujet de l’idéation et de la résolution de problèmes.

Nous prenons conscience que le numérique modifie le rôle de l’humain au travail, notamment à travers l’automatisation des tâches (par exemple, la prise de rendez-vous via des formulaires en ligne ou la copie d’un document). Le numérique modifie également la manière dont nous fabriquons notre connaissance. Avec les réseaux sociaux ou la navigation sur Internet, nous passons de plus en plus de temps sur ces plateformes, conçues pour capter notre attention, comme le souligne le dernier rapport Gérard Bronner, sociologue « Les lumières à l’ère du numérique« .

Pour l’agence Grain’s, l’enjeu en 2022 est de réinvestir davantage ce temps dans le développement de méta compétences, comme l’esprit critique et le raisonnement systémique pour être en mesure d’adopter d’autres mécanismes de pensée, moins automatisés. Ces compétences cognitives peuvent s’acquérir par tous, à tous les âges et auront l’avantage de permettre aux collaborateurs, de s’adapter plus aisément à un avenir de plus en plus incertain.

Pour en savoir plus sur ces nouveaux programmes, prenons rendez-vous ?

Innovation pédagogique : retour aux fondamentaux

Top départ pour un projet innovant et unique en France qui s’intitule « Dessine ton avenir pro ».

Il y a quelques mois, mon partenaire l’ANPEP sollicite l’agence Grain’s pour travailler sur un appel à projet d’innovations pédagogiques. Il s’agissait de créer des parcours innovants destinés aux jeunes et aux demandeurs d’emplois longue durée sur le territoire d’Apt. Les financeurs, dont Pole Emploi Région PACA, ont validé le dossier en décembre 2021. Nous passons maintenant à la phase de l’expérimentation.

Pour l’agence Grain’s, ce projet renoue avec les fondamentaux de notre entreprise, créée en 2014 sur la problématique de l’innovation pédagogique dans les organisations.

Les innovations pédagogiques dessinées par l’agence Grain’s

3 parcours innovants à Apt pour les jeunes et les demandeurs d'emploi
3 itinéraires innovants : démarrage Février 2022

Le sujet de l’innovation pédagogique fait débat en France. Aujourd’hui, les professionnels de la formation ont tendance à associer l’innovation en pédagogie à la technologie comme les classes virtuelles, les serious games, les plateformes LMS.

Pour l’agence Grain’s, l’innovation pédagogique passe d’abord par le sujet de la connaissance : Que devons-nous savoir en 2021 pour être opérationnel(le) et employable ?

Comme disait Michel SERRES : « Ce ne sont pas les savoirs qui sont transformés, c’est le sujet des savoirs…« 

Ce ne sont pas les savoirs qui sont transformés, c’est le sujet des savoirs.

Michel Serres

Autrement dit, c’est ce que nous apprenons et comment nous l’apprenons.

Dans nos recherches pour construire ces parcours, nous avons observé que de nombreuses formations qualifiantes ne sont plus à jour, même si elles sont réactualisées tous les 5 ans lors de leur renouvellement RNCP (Répertoire des certifications professionnelles).

Depuis le développement du numérique, un métier peut changer très rapidement. Il suffit d’un contexte particulier comme la crise que nous vivons tous pour modifier les conditions d’exercices d’un métier.

Nous vivons également dans une économie, où le métier que j’exerce, change tous les jours. Le lundi, je peux devenir un(e) animateur/trice de réunion, le mardi un chef de projet, le mercredi un(e) animateur/trice de webinaires pour ma société et ainsi de suite.

C’est la raison pour laquelle, nous n’avons pas envisagé une approche par métier mais par compétences à transférer. Aussi, nous nous sommes interrogés sur les compétences transférables d’un emploi à un autre pour les publics ciblés. Une étude de France Stratégie qui a inspiré nos travaux, porte sur cette question : dans ce métier, quelles sont les compétences que je peux transférer dans un autre métier ?

Une compétence transférable : de quoi parle-t-on ?

Il n’existe pas de définition stabilisée sur le concept des compétences « transférables ». Selon la Commission nationale des certifications professionnelles, « une compétence se traduit par une capacité à combiner un ensemble de savoirs, savoir-faire et de reconnaissance et de valorisation pour les individus et les entreprises en vue de réaliser une tâche ou une activité. Elle a toujours une finalité professionnelle. Le résultat de sa mise en œuvre est évaluable dans un contexte donné (compte tenu de l’autonomie, des ressources mises à disposition…)« .

Dans l’étude de France Stratégie citée plus haut, voici ce qu’on peut lire sur la compétence transférable :

-Les compétences transférables sont des compétences spécifiques attachées à une situation professionnelle donnée (métier, secteur ou organisation productive), mais qui peuvent être mises en œuvre dans un autre contexte professionnel.

Elles comprennent :

– les compétences liées à un contexte professionnel particulier, mais qui peuvent être utilisées dans un autre métier, dans un contexte professionnel différent (organisation productive, produit ou service). Par exemple, la compétence technique d’un opérateur de production « d’identifier les dysfonctionnements techniques et de réaliser des interventions techniques.» est une compétence qui peut-être « transférée », étant commune aux secteurs de la chimie et de la pharmacie ;

– les compétences acquises en dehors de l’activité professionnelle, mais utiles, voire indispensables à l’exercice de certains métiers (par exemple, des compétences en analyse financière dans le cadre d’une activité bénévole de trésorier d’une association).

A partir ces éléments, nous avons élaboré 3 itinéraires pédagogiques dont la vocation est de développer des compétences professionnelles transférables d’un emploi à un autre. Compte tenu du public ciblé par ces parcours, il était nécessaire d’envisager une approche favorisant la mobilité d’un emploi à autre.

3 itinéraires centrés également sur les compétences transversales et cognitives

Dans les 3 itinéraires que nous avons conçus, nous nous sommes attachés à intégrer les compétences transversales qui sont devenues un nouveau centre d’attention par les services RH et les recruteurs.

Ces compétences sont des « compétences génériques mobilisables dans diverses situations professionnelles« . Sur la toile, on utilise généralement l’expression anglaise soft skills. Elles représentent des savoirs de base. Elles ne sont pas dépendantes d’un contexte professionnel particulier mais sont néanmoins indispensables pour l’exercice d’un grand nombre de métiers ; par exemple, la maîtrise de la langue, de l’écriture et des opérations arithmétiques, ou encore des connaissances de premier niveau en bureautique. Dans les compétences dites transverses, on peut aussi citer celles qui correspondent à des aptitudes comportementales, organisationnelles ou cognitives comme l’esprit critique.

Dans ces 3 itinéraires, l’objectif pédagogique est de développer des compétences qui permettront aux participants de travailler sur leur avenir professionnel, avec une vision plus large et plus libre que celle de l’approche métier.

Des formats innovants adaptés aux entreprises du territoire d’Apt

Les 3 itinéraires sont de durées différentes et sont conçus en associant le présentiel et le virtuel. Les modalités pédagogiques sont aussi pensées en lien direct avec les entreprises du territoire.  Dans l’itinéraire appelée Expérimentation, les compétences à développer seront basées sur un cahier des charges conçu avec l’entreprise et non d’un référentiel de compétences de formation.

L’enjeu actuel est plutôt de préparer le/la futur(e) recru(e) à s’intégrer dans l’entreprise, plutôt qu’à lui apprendre un métier, qui n’est certainement pas pratiqué de la même manière dans toutes les entreprises sur le territoire d’Apt.

Pour un démarrage en 2022 par notre partenaire ANPEP

En concevant ce projet en début d’année 2021, nous ne savions pas si ce choix, de créer des parcours uniquement basés sur des compétences transversales et transférables, serait accepté par les financeurs. Pour beaucoup, cela change la vision que nous pouvons avoir de la formation qui malheureusement fonctionne encore trop en silôt et sur des référentiels métiers.

L’agence Grain’s coordonnera le projet jusqu’en 2023 et sa mise en oeuvre pédagogique sera réalisée par l’organisme de formation l’ANPEP, acteur incontournable sur Apt en matière d’insertion professionnelle.

Les premiers parcours démarreront en février 2022.

Pour l’agence Grain’s, la formation est un espace qui devrait être un lieu d’innovation et d’expérimentation. C’est aussi un secteur d’activité où nous devrions commencer sérieusement à développer une vision « scientifique » de la pédagogie. Tout n’est pas fixé dans la pierre !  

Dans nos activités pédagogiques, c’est ce que nous nous efforçons de faire depuis la création de l’organisme de formation en 2014.

Esprit critique : 5 conseils clefs pour le rendre automatique en 2022

Adopter une pensée critique s’apprend et se réapprend. Cette compétence se développe et s’entretient, devrait même devenir un automatisme dans les organisations.

L’enjeu est important car cette capacité permettra d’évoluer et de doter les collaborateurs de nouvelles aptitudes cognitives. Cela évitera aussi d’être en concurrence directe avec des intelligences artificielles, qui elles, apprennent à discerner le vrai du faux.  

L’esprit critique, qu’est-ce que c’est ?

L’esprit critique est l’association d’une « pensée » et d’une attitude « critique ».

C’est la combinaison d’un état d’esprit avec un ensemble de bonnes pratiques et d’attitudes permettant de la nourrir et de la renforcer.

Avoir un esprit critique n’est pas de juger mais de réfléchir avec discernement pour être en mesure de développer des connaissances de manière rationnelle et autonome.

Par exemple, quand je réagis aux notifications de ma messagerie électronique, suis-je autonome dans la décision de consulter mes emails ou est-ce que ma messagerie ne me dicte -t-elle pas d’agir ?

Concrètement, il s’agit d’adopter des raisonnements en ayant une analyse fine des informations que je collecte, des outils numériques que j’utilise au quotidien, des situations complexes auxquelles je suis confronté(e).

La pensée critique permet de se préserver de toute simplicité, de tout raccourci, de toute idée reçue, ou encore de toute certitude qui seraient le fruit de croyances ou d’énoncés sans argumentation.

A quoi sert l’esprit critique au travail ?

Techniquement, l’esprit critique peut vous être utile dans plusieurs situations :

– Pour mettre en place une veille active sur des sujets, en contrôlant les sources et les auteurs.

– Pour identifier les idées reçues sur un changement organisationnel ou fonctionnel

– Pour décider et trouver des solutions adaptées à une problématique complexe (par exemple dans une situation de crise).

Voici 5 conseils pour développer votre esprit critique

Avoir un esprit critique demande de la méthode, du temps et de l’attention.

Pour acquérir et entretenir cette métacompétence, plusieurs bonnes pratiques sont à votre portée.

1- Analysez comment vous raisonnez individuellement et collectivement

Tout jugement humain est subjectif. Aussi, avant d’analyser ce qui vous entoure, commencez par prendre le temps de comprendre comment, vous, vous raisonnez notamment en utilisant l’échelle d’induction. Comment est né ce raisonnement sur ce sujet ? Remontez le temps. En quoi ceux-ci peuvent-ils éventuellement affecter votre jugement ?

En effet, essayez de prêter attention à vos « distorsions cognitives » (choses qui peuvent vous faire voir le monde de manière biaisée) qui auraient tendance à limiter, inconsciemment votre pensée critique. Par exemple, avez-vous tendance à faire preuve d’objections sur certains changements ou de blocages (attitude négative, de refus), à sur-généraliser trop rapidement, etc.

En comprenant comment vous raisonnez, vous serez en mesure de prendre du recul sur certaines situations, détecter d’éventuels biais cognitifs et élargir votre connaissance.

2- Apprenez à remettre vos connaissances en question

Il s’agit de réapprendre à ne pas considérer une information comme vraie avant de l’avoir étudiée vous-même, même si cela peut vous demander du temps et de l’énergie.

Pour commencer, ne soyez pas trop affirmatif(ve) dans vos croyances. Remettez en cause toutes vos affirmations, qui sont la base de l’esprit critique. Beaucoup peuvent s’effondrer par une analyse un peu plus poussée. Par exemple : pourquoi pensons-nous encore qu’il y a un cerveau gauche et un cerveau droit alors que les découvertes sur le fonctionnement du cerveau nous invite à reconsidérer ce mythe ?

Evitons aussi de considérer que tout est fixé dans le marbre. Toute information est dynamique c’est-à-dire qu’elle évolue de manière permanente.

Enquêtez sur les informations qui ne sont pas réellement argumentées et pour lesquelles vous pouvez avoir un doute ou une incompréhension. Si vous n’êtes pas entièrement convaincue de l’explication recueillie, demandez à votre interlocuteur de développer son raisonnement. Si, à l’inverse, un fait vous paraît exact, lisez davantage à son sujet ou bien faites-en l’expérience vous-même.

En développant l’art du questionnement, vous pourrez réinterroger les problématiques, révéler des croyances ou des dogmes dans votre organisation ou considérer que cette information mérite d’être partagée ou pas sur un réseau social.

Poster idées reçues

3- Ne vous limitez pas à une seule information.

On est rarement limité(e) à une seule version ou à une seule opinion.

Aujourd’hui, de nombreuses informations que nous collectons, sur le web ou sur les réseaux sociaux sont incertaines parce qu’elles ne sont pas toutes vérifiées.
Face à cette réalité, ne négligez aucune recherche de précisions, déterminez toutes les pistes qui sont à votre portée pour déterminer la fiabilité et le degré de probabilité de l’information.

Vérifiez-les ensuite leur source, la date de publication, leur auteur et les termes utilisés. Cela vous permettra de faire face de façon plus habile aux informations traitées au quotidien, soit sur les chaines d’information continue, soit sur le web.

En étant critique, vous serez capable d’identifier toutes les fake news et d’alerter si nécessaire vos collègues.

4- Apprenez à penser autrement

Face à une situation difficile ou complexe, nous adoptons un raisonnement analytique. Nous cherchons les causes au problème. Or face à la complexité de certaines situations, il convient d’adopter une analyse systémique, globale et de ne pas raisonner en isolant le phénomène complexe à lui-même.

Adoptez un raisonnement en utilisant les outils d’analyse systémique, notamment en analysant les effets de chaque composante du problème, regarder les interactions du problème avec son environnement ce qui vous assurera à coup sûr de ne pas envisager une décision qui serait pire que le problème initial.

En vous adaptant votre mode de raisonnement à la nature du problème, vous prendrez le temps nécessaire d’adopter les décisions les plus adaptées à la situation complexe observée à l’instant T.

5- Sortez des idées reçues et écoutez activement ce qui dit

Aucun dogme ou croyance n’est bon ou mauvais. Il s’agit néanmoins d’en avoir conscience et de les révéler. Pour développer votre esprit critique, prenez l’habitude de reformuler ce que vous entendez et poser des questions sur ce que vous entendez.

La reformulation vous permettra de vérifier que ce qui est dit a du sens pour vous et cela développera votre attention sur les informations que vous entendez.

En utilisant une palette de méthodes, comme le fait de se réinterroger sur ce que l’entend, permet d’éviter les malentendus, les quiproquos et de développer de nouvelles capacités cognitives comme la concentration et l’attention.