100% masqué(e)s en formation, j’adapte mon présentiel

Mercredi 9 septembre à 17h00 s’achevait un atelier collaboratif intitulé « Co-produire en réunion ». Prévu initialement en mars, la collectivité a souhaité reprogrammer ce présentielavec un groupe d’agents du Conseil Départemental du Finistère.

Les deux journées se sont presque déroulées comme d’habitude…

Mardi 9h00 Mon masque est en place sur mon visage pour rentrer dans la salle de formation. Les gels sont placés sur chaque table. Les agents masqués rentrent dans la salle. Les consignes liées au COVID19 sont transmises.

Voici quelques enseignements de cette formation 100% en mode masqué.

Même masqués, démarrez avec le sourire…

Au cours des derniers mois, mon agence a créé des objets pour animer des réunions ou des formations. En l’occurence, nous avons créé un distributeur de sourires. J’utilisais régulièrement ce brise glace lors de mes ateliers. Il avait tout sa place dans celui-ci.. Comme expliqué au groupe, “à défaut de voir le vôtre, choisissez-en un sur la table…”

Je propose aux participants de choisir leur sourire.

distributeur de sourires
Distributeur de sourires

Disposez les tables en groupe de discussion

Quand je suis rentrée dans la salle, les tables étaient positionnées en rang. Seulement, avec le masque, les dispositions en U ou en rang sont à proscrire. Si vous disposez les tables en groupes de travail de 4 participants, cela permet aux uns et aux autres de voir tout le monde et de créer des échanges en petits comités. En mode conférence, le port du masque freine davantage la prise de parole en public.

Privilégiez les pauses à l’extérieur

Au cours des deux journées, les pauses se sont organisées à l’extérieur pour permettre aux uns et aux autres d’enlever leur masque quelques minutes. Durant cette période, les salles ont été aérées.

Dès le démarrage, la première activité s’est déroulée à l’extérieur. Comme expliqué aux agents, comme le masque rend les espaces clos encore plus contraignants, alors prenons l’air…

Présentez-vous sans masque

Au démarrage de la formation, j’ai pris une petite minute pour me présenter et pour demander aux agents de retirer le masque pour une présentation sommaire. Une formation en présentiel, c’est mettre le groupe en relation. Alors prendre une petite minute pour se reconnaître, ce n’est pas inutile…

Même dans ce contexte, misez sur la pédagogie active et les usages numériques

On pourrait penser que l’actualité pourrait rebattre les cartes de la pédagogie active. Animer un présentiel dans les circonstances actuelles nécessite de prendre en compte les mesures de distanciation sociale. . Comme le masque rend la communication plus difficile, il est important de privilégier les échanges en petits groupes et d’utiliser au maximum le numérique, comme des quiz, des supports dématérialisés ou des espaces formatifs individualisés.  

Prenez soin de vous et de votre groupe en formation

En fin de 2ème journée, nous étions tous très fatigués. Le port du masque en continu fatigue davantage. Si vous avez l’occasion faites de petites pauses de 2mn entre chaque exercice, hydratez-vous et assurez-vous que tout le monde entende correctement.

Finalement, les mesures Covid nous rappelle l’essentiel. De prendre soin de soi au quotidien et du bien-être de son groupe en formation.  

Vous dîtes encore Formateur ? Nous nous disons Médiateur du numérique et community manager …

L’agence Grain’s Créateur de connaissances accompagne depuis plusieurs mois, la transformation numérique des centres de formation régionaux en Languedoc-Roussillon et Occitanie du CNFPT et co-anime la E-communauté Coopérative pédagogique du réseau national (les dernières données annonçaient près de 1400 membres !).

Au cours d’un atelier animé à la Délégation Régionale d’Occitanie du CNFPT, l’agence Grain’s Créateur de connaissances a proposé aux formateurs et formatrices, plusieurs activités interactives sur le thème : quelles sont les nouvelles missions du formateur à l’ère du numérique ? 

De nombreux échanges sur ces nouvelles missions de médiation numérique et sur l’animation de E-communautés de stage… considérées complexes sans accompagnement ou (auto)-formation.

Pour les centres et professionnels de formation, une importante révolution culturelle et numérique est en marche depuis plusieurs années. Cette révolution n’est plus à considérer comme un objectif de second plan, ni de penser uniquement à l’équipement (VDI, tablettes, écrans digitaux)…

Le 1er impact de cette révolution numérique, passe par une évolution des compétences (métiers et transversales) et des secteurs d’activités sur lequel le formateur intervient. 

En 2018, il s’agit de faire évoluer les lignes du référentiel métier et pédagogique de la formation de formateurs professionnels et occasionnels… pour légitimer le changement de posture et les pratiques pédagogiques. 

A suivre…