Puzzle Café, une solution pour lutter contre les réunites

Puzzle café

💡L’agence Grain’s réinvente les réunions à distance…

21 cases pour avancer sur un sujet en réunion et en équipe, en abordant toutes les questions qui peuvent se poser sur le thème abordé.

Le puzzle permet un échange ludique et bienveillant en réunion à distance.

Il s’inspire des méthodes du world café et des techniques de résolutions de problèmes pour permettre de pousser les sujets abordés en réunion et de déterminer la bonne problématique.

Il est aussi destiné à lutter contre le syndrôme du “Recovery meeting” autrement dit lutter contre les réunionites.

Le puzzle est créé par une équipe de designers et d’experts en ludo-pédagogie.

Règlement intérieur de l’organisme de formation Grain’s

Public

Les stagiaires présents en formation (présentiel ou distanciel) sont majoritairement des salariés en formation continue. Nous nous devons de justifier leurs présences dans notre établissement et de prévenir leurs entreprises en cas d’absence ou de retard. C’est pourquoi nous sommes vigilants et nous nous devons de faire respecter ces quelques règles.

Horaires

Les formateurs doivent respecter et faire respecter les horaires de la formation, précisées dans la convention et la convocation.

Deux pauses de 10 minutes sont possibles au cours de la classe virtuelle, si celle-ci dépasse les 2h00.  

Des pauses sont organisées le matin et l’après-midi lors des ateliers en présentiel.

À titre exceptionnel, des aménagements sont possibles et sont décidés avec le client.

Les demandes particulières des stagiaires doivent être orientées vers le Direction de l’organisme de formation et auprès de leur employeur.

Traitement des retards

L’agence Grain’s souhaite que les stagiaires en retard ne perturbent pas les sessions en cours. Nous préconisons donc aux formateurs de fermer la salle virtuelle ou la salle en présentiel lorsqu’ils démarrent leurs cours. Les stagiaires qui arrivent en retard doivent envoyer un message au formateur pour les inviter à rouvrir la salle. Ils peuvent intégrer le cours à la pause suivante.

Feuille de présence

Afin de respecter les exigences liées à l’accueil de salariés en centre de formation, nous demandons de porter sur la feuille de présence :
• les absences,
• les retards,
• votre signature

Consignes

En salle de formation, il est interdit aux stagiaires d’utiliser leur téléphone portable, si celui-ci n’a pas été sollicité par le formateur.

Traitement des stagiaires irrespectueux des règles

Le formateur a toute légitimité pour recadrer, voire exclure un stagiaire qui ne respecterait pas l’ensemble de ces règles.

Consignes d’évacuation en cas de formation en présentiel

Évacuation

Chaque centre dispose d’un système général d’alerte qui permet en cas d’incendie de vous alerter grâce à une sirène. En cas de déclenchement de l’alarme :

Nous conservons notre calme et préparez l’évacuation
Comptons les stagiaires qui sont dans la salle
Nous nous munissons de la feuille de présence, si celle-ci est dans la salle

Nous évacuons calmement les locaux par les escaliers de secours en suivant les flèches lumineuses et/ou les consignes données par le responsable d’évacuation de l’équipe IFSO
Nous n’utilisons pas les ascenseurs

Nous avançons jusqu’au point de rassemblement.

Nous nous assurons que les stagiaires dont nous avons la responsabilité sont tous avec nous
Nous faisons le point avec le responsable d’évacuation.

Consignes de distanciation sociale et mesures d’hygiène

Au cours des formations en présentiel, la formatrice rappelle aux participants les gestes barrières à adopter tels que :

-se laver régulièrement les mains ;
-tousser dans son coude ;
-utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter dans une poubelle ;
-ne pas embrasser ou serrer la main à ses collègues de travail ;
-respecter une distanciation sociale d’au moins 1 mètre ;
-ne pas porter ses mains à la bouche ou au visage.

Le matériel informatique est désinfecté régulièrement. Il est interdit d’utiliser les ventilateurs dans les salles et les poignées de portes, les rampes d’escaliers, les boutons d’ascenseurs, les téléphones font l’objet d’un nettoyage à chaque utilisation.

42 podcasts pour apprendre le numérique !

42 podcasts pour apprendre le numérique !

42 podcasts pour apprendre les TIC !

La box pédagogique s’adresse à des novices du numérique. La box comprend 42 podcasts pour apprendre les TIC et développer des compétences numériques (navigation sur le web, télétravail, communication par messagerie, sécurité, déconnexion, numérique responsable, boite à outils numérique).

Les podcasts sont accessibles simplement en scannant votre smartphone sur la carte équipée de puces NFC.

Objectif pédagogique des podcasts 

Développer des compétences numériques de base.

La box pédagogique est conçue par des professionnels du numérique.

La box pédagogique s’utilise dans de multiples opportunités, par exemple, lors d’un atelier à destination des enfants sur les usages d’internet, pour des formations internes et à distance pour des collaborateurs débutants sur le numérique, sans oublier des rencontres intergénérationnelles.

Animer des classes virtuelles N°1 des ventes

Depuis le mois de mars, l’agence est sollicitée par entreprises et des collectivités dans la mise en place de classes virtuelles.

Public : Non formateurs, métiers techniques

Compétences visées
– Animer une classe virtuelle
– Maitriser les outils de visioconférence
– Acquérir de nouvelles techniques d’animation de groupe et à distance

Ils nous ont fait confiance : CNFPT Bretagne, CNFPT Languedoc Roussillon, Conseil Départemental du Finistère, Banque Populaire Occitane, NEGHOME, McommeMutuelle, Association de coordination technique agricole, Institut technique et scientifique de l’abeille et de la pollinisation.

Récap Mai 2020 : On vous dit tout !

Stage Design à l’agence Grain’s

Depuis plusieurs semaines, l’agence travaille avec deux stagiaires en design pour développer de nouveaux objets pédagogiques. Ces objets auront vocation à équiper les livings labs et les tiers lieux pour favoriser le travail en équipe et la créativité.

Les clients Grains s’adaptent à la crise du Coronavirus

Depuis le début de la crise du COVID 19, l’agence Grain’s a accompagné des entreprises et des collectivités sur de nouvelles méthodes de travail : animation de réunions à distance, classes virtuelles, créativité et télétravail.

Constat de l’agence => engagement de tous et bienveillance des collaborateurs inscrits dans ces formations à distance.

Apprendre le numérique -Jeu de 7 familles

Jeu de 7 familles Novices du numérique (DIY)

52 cartes pour découvrir des astuces numériques et jouer aux cartes.

L’agence Grain’s est trés heureuse de vous annoncer le lancement de son nouveau jeu de 7 familles à destination de novices du numérique.

Jeu de 7 familles, sa boite et son porte carte à imprimer

Un jeu sur les usages du numérique également pour toute la famille

Le jeu permet un échange ludique et bienveillant sur les usages du numérique au quotidien et pour toute la famille. Pour tous de 7 à 107 ans !

Les cartes sont conçues par des professionnels du numérique.

Les cartes I Grain’s peuvent s’utiliser dans de multiples opportunités, par exemple, lors d’un atelier à destination des enfants sur les usages d’internet, pour des formations internes et à distance pour des collaborateurs débutants sur le numérique, sans oublier des rencontres intergénérationnelles.

Un jeu à fabriquer soi-même comprenant

  • 7 familles : Navigation numérique, télétravail, communication numérique, sécurité numérique, boite à outils numérique, numérique responsable
  • 52 cartes pour éclairer sur le fonctionnement d’internet et les usages du web
  • Un gabarit de boîte à imprimer et à fabriquer.
  • Un porte carte ludique pour poser la carte devant son ordinateur

L’agence poursuit son engagement pour démocratiser le télétravail

L’agence Grain’s

Depuis le 17 mars 2020, l’agence a adapté son offre de formations pour proposer de nouvelles classes virtuelles à des professionnels issus de tous les secteurs.

Récap Avril 2020

En 2 mois de confinement, l’agence a formé

  • Près de 1500 formateurs sur l’animation de classes virtuelles
  • Plusieurs professionnels sur l’usage d’outils de visioconférence (Adobe connect, Webex etc.)
  • Des agents de collectivités sur les usages numériques au travail (ex : TEAMS)

Si le télétravail devient une norme, n’oublions pas les potentiels télétravailleurs. 

Il y a certainement un pendant à cette crise, obligeant les organisations à “changer leurs logiciels” sur de nombreux sujets, comme les espaces de travail ou la capacité à télétravailler.

Sauf que dans l’après, n’oublions pas les potentiels télétravailleurs, sous-estimés parce que leur métier n’est pas considéré comme “télétravaillable”.

Vis à vis de ces métiers, il est nécessaire de changer de regard, de considérer que le télétravail démarre par une adresse email professionnelle. Et pour beaucoup, ils en sont dépourvus.

Nous ne sortirons pas vivants de cette future crise économique sans une transformation profonde du capital humain qui compose nos organisations de travail. 

Le premier pas est de donner la capacité à tous d’utiliser les technologies de base de l’entreprise ou de la collectivité : messagerie électronique, partage de documents, formation à distance etc…

Ce que mes années de sauvetage en mer m’ont apporté : Une aptitude à gérer l’incertitude et à apprendre à agir face à la peur

A l’âge de 23 ans, je me suis engagée comme sauveteuse en mer à la S.N.S.M pour surveiller les plages durant la période estivale. Quand vous êtes jeune et que vous pouvez gagner un peu d’argent en maillot de bain en gardant les plages, vous sautez sur l’occasion ! Seulement cette activité saisonnière implique une difficile année de formation en cours du soir et durant les week-end pour apprendre les gestes de premiers secours, la navigation en mer avec un zodiac ou un marine jet, un certificat en télécommunications pour parler dans une V.H.F, pratiquer l’hélitreuillage et s’entraîner de nombreuses heures sur des scénarios de sauvetage en mer. 

Au cours des 2 premières saisons, j’étais une “sauveteuse simple” qui apprenait de ses pairs la gestion d’un poste de secours et la surveillance d’une plage. Dans le quotidien d’un sauveteur en mer, les accidents peuvent survenir de tous les côtés même si votre rôle est de surveiller des baigneurs et des plaisanciers. Les événements peuvent vous prendre par surprise, soit parce qu’un vacancier vient de faire un malaise dans l’eau ou parce qu’un enfant de 3 ans s’est perdu sur une plage de plus d’un kilomètre….

Céder ou non à la peur ?

Voilà une question que nous pouvions nous poser mais dans l’instant, nous devions plutôt penser à la gestion de l’intervention. Avoir peur, c’est naturel. Mais la laisser prendre le dessus conduit à ne pas agir. La peur est utile quand elle sert à identifier les axes d’intervention et les zones à risque.

Ce fût un des premiers enseignements de ces 2 premières années.

Avoir peur, c’est naturel. Mais la laisser prendre le dessus conduit à ne pas agir.

La distinction entre le risque et l’incertitude

En sauvetage, quand on intervient au secours d’un individu, on fait la distinction entre le risque et l’incertitude. Le risque pour un sauveteur correspond à des situations connues, à des accidents de plages qui se répètent comme par exemple les insolations, les malaises, les chutes, les noyades.  Le risque se mesure à la fois pour celui qui sauve et celui est secouru. Dans ce cas, de nombreuses heures d’entrainement ont été nécessaires pour apprendre à gérer ces situations et à déterminer des scénarios d’interventions.

A l’inverse, l’incertitude correspond à la nature inédite du phénomène auquel on est confronté. Par exemple, une tempête peut être avoir certains aspects connus, comme une houle importante et générer beaucoup de vent. Mais chaque tempête provoque des événements inédits, comme le naufrage de plusieurs bateaux sur une plage.

Une saison 2001 avec des incertitudes

Pour illustrer ce propos, j’aimerais vous raconter une histoire vécue lors d’une saison en 2001 passée à Saint Palais-sur-Mer. A l‘époque j’étais cheffe de poste et gérai une équipe de 4 sauveteurs. Nous avions en moyenne une évacuation par jour. La plage était très fréquentée et de nombreux accidents avaient lieu, de toute nature. Leur gravité augmentait au fur et à mesure que le mois juillet défilait…

A la fin du mois, nous avons été alertés d’une tempête à venir. En plage, les avis de grand frais et de coup de vent peuvent être récurrents. Une tempête est plus rare même si aujourd’hui ce phénomène est plus fréquent.

La tempête est intervenue en fin de journée et a continué jusqu’au lendemain.

Au petit matin, lorsque nous nous sommes rendus sur la plage, plusieurs bateaux de plaisance s’étaient échoués et d’autres étaient en train de couler accrochés à leur mouillage. Certains étaient également en dérive dans la zone de baignade. Pour nous, la priorité était de sécuriser la zone et d’évacuer les bateaux échoués. J’ai lancé une alerte au SDIS de Royans pour leur demander d’intervenir et nous aider dans nos multiples interventions.

Au bout de plus de 2 heures d’interventions, un des pompiers était en difficulté avec un des bateaux au mouillage. Sans attendre, j’ai pris mes palmes et j’ai nagé jusqu’au bateau en détresse. Je mentirais si je n’avouais pas avoir eu peur de m’engager dans une mer très agitée et dans une zone avec des bateaux en galère. Mais j’avais été formée à nager dans une forte houle et je faisais également confiance en la capacité de mon équipe et dans celle du SDIS d’intervenir en cas de problème.

Aussi face l’incertitude liée à cette situation inédite et malgré l’émotion, j’ai décidé d’assurer ma mission et d’agir.

Agir dans l’incertitude

Face aux situations inédites, l’incertitude peut varier considérablement. Il y a des situations radicalement inédites, où tout est incertain. Mais même dans ces rares situations, nous pouvons savoir ce qu’il est important de faire ou de ne pas faire. Le plus souvent, il suffit de se référer à des situations proches, ce qui permet de mettre en lumière des similitudes et des différences. C’est notamment le cas aujourd’hui avec la crise du COVID 19.

17 mars, le temps s’est presque arrêté…

Le 17 mars, pour de nombreux professionnels, le temps s’est arrêté. Les mesures de confinement ont mis fin aux activités. Forcément, ces annulations ont généré des pertes de recettes.

Pour mon agence, la question était de savoir ce qui pouvait être fait face à une situation qui évolue de semaine en semaine. La décision avait déjà été prise d’anticiper ces mesures de confinement et de mettre en avant ses capacités de télétravail et d’animations de classes virtuelles.

Dans la situation du Covid19, je me sers de ce que j’ai appris en sauvetage en mer :  agir plutôt que de ne rien faire et de subir.

Certes, la mise en place du télétravail et des classes virtuelles a généré des coûts. Le maintien d’une stagiaire provoque des dépenses, qui étaient prévues avant le confinement.

Dans les études réalisées sur l’incertitude, il a été démontré qu’il est souvent plus facile d’évaluer la perte acceptable que le gain attendu. A ce jour, le pari est gagnant.

Mon mode de raisonnement face à l’incertitude

Mes années passées à la SNSM faisaient sourire mes proches quand j’étais jeune. Elles sont devenues pour moi une clé de raisonnement pour agir face aux dangers et aux difficultés.

Le dilemne est toujours le même: Agir ou subir.

J ‘ai choisi le premier.

Adapter votre plan de formation avec le format de la classe virtuelle…

Depuis le début du confinement, l’agence anime des formations à distance au format des classes virtuelles.

Les classes virtuelles de Grain’s

Les classes virtuelles sont accessibles à l’unité. Ces formations à distance tutorées sont des solutions sur mesure pour développer de nouvelles compétences et être accompagné(e) dans son apprentissage.

Avantages de la classe virtuelle

-Format court

-Un contact humain durant la formation

-Respect des mesures de distanciation sociale

Le + de l’agence Grain’s

-Formation à distance ludo-pédagogiques et opérationnelles

-Méthodes pédagogiques actives et suivi de progression

-Formatrice souriante et disponible pour répondre à vos questions.

Apprendre à former à distance – CCI de l’Allier

L’agence a animé 4 classes virtuelles du 16 au 23 avril 2020 pour 14 formateurs et formatrices de la CCI de l’Allier.

Agence Grain's Formations à distance
Classe virtuelle pour formateurs à distance

Les classes virtuelles se généralisent dans les parcours de formation à distance.

En tant que nouvelle modalité pédagogique reconnue par la loi du 5 septembre 2018, la classe virtuelle en direct et enregistrée nécessite un temps de préparation technique et de prise en main des équipements numériques. Ce nouveau format demande également aux professionnels de la formation de prendre en compte ces spécificités techniques dans la conception du scénario pédagogique et dans les méthodes d’apprentissage.

Cette formation à distance propose :

• D’identifier les clefs de réussite pour animer une classe virtuelle.

• De concevoir un scénario pédagogique pour créer de l’intéractivité avec un auditoire visible ou invisible.

• De progresser vers de nouvelles modalités ludo-pédagogiques

Une fin de formation placée sous le signe de la solidarité pédagogique et de l’entre-aide entre formateurs. Expérience très sympa 🙂