L’AFEST : le nouveau Graal de l’organisation apprenante ?

2019. Il faut dire que la dernière réforme de la formation professionnelle et laction de formation en situation de travail (AFEST) font désormais partie des sujets phares dans les services formation et les directions des ressources humaines, souhaitant progresser vers l’entreprise apprenante.

L’AFEST reconnue comme modalité pédagogique à part entière dans le Code du travail – fait aujourd’hui partie intégrante des plans de développement de compétences.

Seulement beaucoup de DRH et responsables formation restent sur leur faim quant à la mise en œuvre concrète de cette modalité pédagogique, comprise comme une énième manière de former les collaborateurs directement sur le poste de travail.

Après l’E-learning, l’AFEST est encore dans les esprits une méthode pour « former » autrement le collaborateur sans quitter son poste de travail…

Quelles différences alors avec les formations en ligne ou le tutorat ?

Qu’on ne s’y trompe pas : l’AFEST s’organise bien comme un parcours d’apprentissage avec des objectifs à atteindre. Les différences sont les objectifs professionnels identifiés et la construction du parcours.

Lors de notre conférence organisée par Learn Assembly pour présenter un parcours AFEST conçu pour et avec le groupe Cybèle vacances, de nombreux responsables RH et Formation étaient présents. A la fin de conférence, une des participantes signalait un élément récurrent dans l’AFEST : la co-construction du parcours avec le participant.

Comme évoqué lors de notre conférence, la force de cette modalité pédagogique consiste à repenser le rôle du collaborateur dans son parcours d’apprentissage. La récurrente phrase « placer l’apprenant au centre de la formation » prend réellement tout son sens.

Dans tous les parcours AFEST conçus par l’agence Grain’s, les objectifs pédagogiques ont évolué en objectifs opérationnels, ce qui conduit le collaborateur à apprendre à réaliser des tâches en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé par un homologue ou un référent interne.  

Prenons un exemple concret de mise en œuvre d’une formation AFEST

Un directeur et une collaboratrice ont un objectif commun de mettre en place un plan de communication pour développer l’activité de formation continue de l’association.

Pour la formatrice qui intervient dans cette formation, il ne s’agit pas de former les collaborateurs sur les fondamentaux de la communication numérique, mais de co-construire le plan de communication avec les participants.

La séance s’organisera en 3 temps : un temps d’échanges sur les pratiques actuelles de ces deux collaborateurs en matière de communication, un temps de visualisation d’un plan de communication sur un fichier excel, et un temps de conception en mode collaboratif.

La séance durera 3h00.  

Résultat à la fin de la séance : une première maquette du plan de communication, réalisée par les deux collaborateurs.

Quelques jours plus tard, un e-mail donnera la preuve de la réalisation d’une tâche professionnelle visée par la séquence AFEST. Lors de la prochaine séance, le 1er temps d’échanges sera consacré à analyser comment les collaborateurs ont réalisé cette nouvelle tâche.

L’AFEST ouvre de nouvelles perspectives pour avancer concrètement vers l’organisation apprenante et considérer les situations de travail comme des outils d’apprentissage. L’organisation apprenante ne se résumera pas à l’ AFEST mais cette modalité crée de nouveaux leviers pour envisager d’autres chantiers en interne.

29/10 : Atelier AFEST avec l’ANPEP

L’agence Grain’s Créateur de connaissances accompagne actuellement l’organisme de formation ANPEP dans le cadre de son développement et l’acquisition de nouvelles compétences numériques.

Pourquoi le choix de l’AFEST ?

L’objectif est d’accompagner concrètement la direction et le pôle entreprise dans le développement de leurs activités de formation et l’acquisition de compétences numériques comme la rédaction web. L’AFEST est une modalité d’apprentissage, centrée sur les situations de travail. Dans ce cas, elle est appropriée pour permettre un développement opérationnel de nouvelles pratiques professionnelles, en se basant sur l’acquis et sur ce qui est déjà pratiqué.

Comment s’est déroulé concrètement l’atelier ?

En 2 temps : une mise en situation sur la tâche à réaliser. La séance du 29/10 a permis d’analyser les pratiques de communication pour la promotion de l’organisme de formation. La compétence professionnelle visée par cette séance était dédiée à la conception d’un plan de com. Le deuxième temps de l’atelier a été utilisé pour faire travailler la direction et la chargée des relations entreprises sur la conception du plan de communication à très court terme.

L’AFEST est un temps de travail pédagogique avec l’appui d’un formateur/tuteur qui doit garder en tête l’objectif premier : ne pas former les participants mais les accompagner dans une situation de production ou dans une tâche à réaliser.

La prochaine séance permettra de faire le point sur la prise en main du plan de communication et d’avancer sur la deuxième situation de travail visée dans les objectifs pédagogiques et le programme établi.

Comment est financée cette action de formation en situation de travail ?

L’AFEST est financée sur le plan de formation de l’organisme et pris en charge par l’OPCO.

Formations en situation de travail : les clefs pour apprendre en équipe !

Pour de nombreuses directions RH et services Formation, la rentrée 2019 sera consacrée à la formation en situation de travail et particulièrement à son intégration dans les plans de formation 2020.

Comme cette nouvelle modalité pédagogique est aujourd’hui reconnue par les OPCO, elle devient intéressante pour les entreprises car elle est financée sur les fonds de la formation professionnelle.

Pour les DRH, la FEST est une nouvelle modalité pédagogique, à exploiter dans le plan de développement de compétences, pour certains modules nécessitant une mesure réelle des acquis en situation de travail, des données objectives de la maîtrise de la compétence visée.

Pour les professionnels de la formation, ce nouveau format d’apprentissage qualifié « en situation de travail » nécessite une nouvelle ingénierie pédagogique des parcours et une approche tutorale de l’apprentissage.

En quoi une FEST est-elle différente d’une action de formation classique ?

Classiquement, une action de formation est composée d’objectifs pédagogiques et d’un programme. La formation s’organise autour d’une thématique et d’activités pédagogiques proposées par le formateur aux participants.

Dans une FEST, le participant ou les participants acquièrent des savoirs-faires sur le lieu et sur le temps de travail. L’action de formation est structurée autour d’objectifs professionnels et de situations de travail, qui ont été déterminés après un temps de préparation et d’évaluation des acquis en situation.

On résume souvent la FEST à la mise en situation et la réflexivité :

– Un ou plusieurs objectifs professionnels sont expressément visés, les situations pour y parvenir sont identifiées et agencées en parcours. L’apprenant est accompagné dans sa réflexion sur son activité.

– L’apprenant est accompagné dans sa réflexion sur son activité.

Dans le cadre de la FEST, tout le parcours est observable en situation de travail, de son ingénierie à son évaluation, aussi bien par l’apprenant que par le tuteur.

Une Fest peut aussi se dérouler en groupe et dans un contexte de situation de travail collectif. (voir exemple ci-après).

Avant toute chose, la FEST est cumulable avec une action de formation classique et/ou un parcours E-Learning. La FEST ne signifie pas « apprentissage informel » mais peut être organisée avec une autonomie avec des modules E-learning. L’apprentissage informel d’un collaborateur (exemple découverte d’un outil numérique et souhaitant le diffuser en interne) peut donner lieu à la mise en place d’une FEST.  

La FEST fait d’une tâche ou d’un projet, le « matériau » des apprentissages, ce qui conduit l’organisation à développer une nouvelle culture apprenante centrée sur l’efficience de son dispositif.

L’agence Grain’s est spécialisée dans les apprentissages en situation de travail. Tous les ateliers sont créés et organisés à partir d’objectifs professionnels et dans un contexte précis.

Formation en situation de travail et en équipe : l’exemple de la Fondation de France

Prenons l’exemple récent d’une problématique posée par la Fondation de France sur la nécessité de développer en interne une posture pédagogique pour certains salariés en charge d’un projet de transformation numérique.

L’objectif général : accompagner un groupe de chefs de projets dans la mise en place d’un nouvel outil numérique.

L’agence a été contactée pour réfléchir sur le mode opératoire pour accompagner le groupe projet à la fois dans la transition numérique et dans le développement de compétences d’animation d’ateliers pour la prise en main de l’outil.

Profils du groupe projet : certains salariés disposaient d’une expérience de formateur interne, d’autres aucune expérience. La majorité du groupe ne disposait pas de compétence en ingénierie de formation.

Rôle de l’agence : ingénierie de formation et accompagnement tutoral sur la conception des scénarios pédagogiques des ateliers.

Modalités du parcours proposé : 2 ateliers de 3h00 pour concevoir des supports numériques et 1 atelier de 7h00 avec le groupe projet pour élaborer les différents scénarios pédagogiques des ateliers de transformation numérique.

Au cours de chaque séance, l’agence a proposé aux participants de réaliser une tâche en lien avec le projet : conception d’une vidéo pédagogique, conception d’une infographie, élaboration d’un scénario des ateliers.

Toutes les tâches ont été réalisées en collectif, soit en binôme ou en petits groupes de travail de 4 personnes.

L’intérêt de cette démarche consiste à développer des situations d’apprentissage dans le cadre d’un projet piloté par une équipe pluridisciplinaire.

A chaque séance, une évaluation a été réalisée au début pour permettre aux participants d’évaluer leurs connaissances sur le domaine professionnel traité. En fin de séance, un échange est réalisé sur le travail accompli et sur ce qui reste à finaliser.(exemple : finalisation d’une infographie).

En fin de parcours, une auto-évaluation a été proposée aux participants pour leur permettre de prendre conscience de leur développement de compétences. Pour l‘agence, la FEST n’est une nouvelle modalité pédagogique mais une réelle opportunité d’apprendre sur le lieu de travail, soit individuellement, soit en équipe. Elle conduit également à envisager de nouvelles méthodes de gestion de projet en associant des phases d’apprentissage pour accompagner les équipes dans leurs objectifs. En réalité, cette approche peut être définie comme agile…

Recap Juillet : L’agence vous dit tout !

Adobe Spark, un outil intuitif et facile pour concevoir des vidéos pédagogiques

Adobe Spark, un outil numérique pour créer des vidéos pédagogiques

L’agence Grain’s Créateur de connaissances travaille sur le design visuel et sur la fonctionnalité des supports. Elle accompagne les entreprises et collectivités dans l’utilisation d’outils numériques, simples et intuitifs.

L’agence anime des ateliers en situation de travail, dans toute la France

Les ateliers animés par l’agence

L’agence anime des ateliers dans le secteur public et le secteur privé sur des sujets portant sur l’animation de groupes projets, sur la formation en situation de travail et sur l’utilisation d’outils numériques.

Définition illustrée de la facilitation

Mindelow, Nénette et Pépette ont un mot à vous dire sur la facilitation.

L’agence entreprend durablement avec la mise en place de 100 ruches

Entreprendre durablement en Lubéron avec la mise en place de 100 ruches

L’agence est labellisée Entreprendre durablement en Luberon depuis 2018. Pour poursuivre son engagement, l’agence a mis à disposition un espace pour la mise en place de 100 ruches de la société Miel Martine.