Changer de chapeau en formation – Universités des intervenants 6 février 2019 – CNFPT

En quelques années, les professionnels de la formation ont été amenés à repenser l’activité des centres avec de nouvelles règles de référencement (datadock), à mettre en place des stages de formations de plus en plus individualisés (dits « intra » et l’AFEST en situation de travail),  et à proposer de nouveaux modèles économiques nécessitant une parfaite connaissance des différents fonds de financement de la formation.

Malgré ces dernières évolutions, l’historique « stage de formation » proposé en catalogue et en présentiel résiste… dans sa forme et dans ses classiques modalités pédagogiques : présentation powerpoint, exercices, débat etc.

Depuis 2014, l’agence Grain’s créateur de connaissances intervient au sein d’organismes de formation sur la pédagogie active et sur les usages numériques pour accompagner les formateurs à repenser les différentes facettes de leur métier.

Au cours d’une université des intervenants organisée le 6 février par la délégation Poitou-Charentes du CNFPT, l’agence a accompagné la direction et l’équipe pédagogique dans l’ingénierie de la journée et l’animation des ateliers. La technique d’idéation des chapeaux de Bono a été utilisée comme fil rouge pour construire le déroulé pédagogique et les différentes activités proposées aux participants.

Tout au long de cette journée, près de 50 formateurs/formatrices ont adopté 7 nouvelles postures : coach, facilitateur, médiateur du numérique, tuteur, animateur de communautés, analyste de datas, techno-pédagogue…

Résultats : De nouvelles méthodes pour scénariser des formations hybridées et une expérience collaborative de l’ingénierie pédagogique.  

Restitution de l’atelier les nouvelles postures « en carte mentale »
Pourquoi est-ce si important aujourd’hui d’associer ces nouvelles postures à la scénarisation pédagogique ? 

Pour l’agence Grain’s Créateur de connaissances, l’idée centrale est s’interroger non plus sur les objectifs pédagogiques mais sur les résultats de la formation : quels sont les résultats attendus par le professionnel en formation, par son service RH et par sa direction ?

Les objectifs pédagogiques proposés sont souvent peu réalistes et non mesurables : ex : mettre en oeuvre un plan d’action… Généralement, les objectifs pédagogiques sont conçus uniquement du point de vue du formateur et les objectifs inscrits dans le programme de formation ne concernent que la livraison de contenus…

L’agence Grain’s créateur de connaissances propose de concevoir le programme de formation, son contenu et son animation en utilisant les nouvelles postures comme outil de conception.

Mode d’emploi

Si vous vous interrogez en tant que tuteur sur les objectifs d’une formation, vous aborderez le stage, en mettant en avant un accompagnement individualisé pour le professionnel en formation.

Si vous vous interrogez en tant que facilitateur sur les activités proposées au cours de la même formation, vous organiserez des activités de résolution de problèmes.

Enfin, si vous devenez un médiateur du numérique lors de la conception du contenu de cette formation, vous vous emploierez à accompagner le professionnel en formation, à développer de nouvelles compétences numériques et à devenir un citoyen éclairé.

Et ainsi de suite…

Si le formateur/trice accepte de changer de chapeau, lors de la conception du stage de formation, alors il/elle modifie son rôle, sa relation au contenu, le format et ses modalités pédagogiques.

Formations en situation de travail : Exemple de l’entreprise Bébé au Naturel

A l’automne 2017, l’agence Grain’s créateur de connaissances a accompagné l’école interne de l’entreprise libérée « Bébé au Naturel ». (cf article de Novembre 2017)

Bébé au Naturel a mis en place un parcours interne en situation de travail (aujourd’hui appelé AFEST) dédié à leurs nouveaux collaborateurs sur la préparation de commande spécifique à l’entreprise.

L’agence Grain’s est intervenue pour accompagner l’équipe dans la structuration du parcours. 

Dans le cadre de cette action, nous avons proposé une pédagogie en cohérence avec l’AFEST afin d’expérimenter cette nouvelle modalité pédagogique aux équipes de formateurs et coordonnateurs du parcours. 

L’AFEST vient aujourd’hui compléter le champ monopolistique des actions de formations continues, généralement proposées en dehors de l’entreprise et sur des modalités classiques d’apprentissages.

Pour des organisations disposant des formateurs internes ou des programmes de mentorat/coachs, il serait utile de vous saisir des modalités pédagogiques incluses dans les actions dites : en situation de travail (AFEST).

Elles se caractérisent par 3 spécificités :

– Démarche réflexive sur les pratiques professionnelles et les savoirs-faires de l’entreprise,
– Des mises en situation de travail organisées autour d’une pédagogie de tests et d’erreurs,
Apprentissage directement sur le poste de travail.

La Loi Avenir professionnel d’août 2018 officialise ce qui se fait déjà dans les petites et moyennes entreprises.

L’intérêt est de favoriser la prise en charge financière de ses futurs parcours internes par les opérateurs de compétences (anciennement OPCA), et de les reconnaître comme de véritables actions de formation (donc une valorisation et une reconnaissance du travail de vos équipes de formateurs internes)  ! Un autre pas vers l’organisation apprenante

 

 

Vous dîtes encore Formateur ? Nous nous disons Médiateur du numérique et community manager …

L’agence Grain’s Créateur de connaissances accompagne depuis plusieurs mois, la transformation numérique des centres de formation régionaux en Languedoc-Roussillon et Occitanie du CNFPT et co-anime la E-communauté Coopérative pédagogique du réseau national (les dernières données annonçaient près de 1400 membres !).

Au cours d’un atelier animé à la Délégation Régionale d’Occitanie du CNFPT, l’agence Grain’s Créateur de connaissances a proposé aux formateurs et formatrices, plusieurs activités interactives sur le thème : quelles sont les nouvelles missions du formateur à l’ère du numérique ? 

De nombreux échanges sur ces nouvelles missions de médiation numérique et sur l’animation de E-communautés de stage… considérées complexes sans accompagnement ou (auto)-formation.

Pour les centres et professionnels de formation, une importante révolution culturelle et numérique est en marche depuis plusieurs années. Cette révolution n’est plus à considérer comme un objectif de second plan, ni de penser uniquement à l’équipement (VDI, tablettes, écrans digitaux)…

Le 1er impact de cette révolution numérique, passe par une évolution des compétences (métiers et transversales) et des secteurs d’activités sur lequel le formateur intervient. 

En 2018, il s’agit de faire évoluer les lignes du référentiel métier et pédagogique de la formation de formateurs professionnels et occasionnels… pour légitimer le changement de posture et les pratiques pédagogiques. 

A suivre…